Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 16:46

Pour les uns, ils sont les étoiles montantes de la société Tchadienne, ceux conduisent à la destinée de notre pays. Pour les autres, ils sont des pleutres voleurs. Point barre. Au Tchad, les politiciens viennent aux affaires pour voler, piller et torturer ainsi le peuple avant la politique elle-même.

Ils parviennent à  se hisser dans les méandres de la politique tchadienne en s’autoproclamant représentant d’un tel parti ou groupe tribal, détendeur d’un tel diplôme, auteur de telle prouesse militaire,... Ils s’autoproclament acteurs incontournables sur l’échiquier national, masquant leur véritable dessein : le vol et l’enrichissement illicite.

Les mots nous manqueraient certainement pour qualifier ceux-là qui, durant des décennies ont saigné à blanc le Tchad. Affamés comme une meute d’hyène, ils ont mis à sac nos sociétés, nos centres hospitaliers, nos écoles, nos ressources naturelles…ils ont amassé leur fortune en affamant des milliers de leur concitoyen et hypothéquant l’avenir de la jeunesse tchadienne. Leurs frasques présentes seront des lourdes dettes qu’hériteront demain nos enfants.

Tout reste à faire, car les vrais voleurs des deniers publics courent librement nos villes et s’adonnent encore à  cœur joie au pillage.  Les voleurs girouettes  et punissables sont ceux qui ont le tort de n’avoir pas dans leurs veines le sang des intouchables mais ils ne sont pas moins voleurs quand même. Ils ont choisi à leur risque et péril, la politique de la ruée vers l’or facile pleine d’embuches et de risques. « Les gens trop heureux sont comme les voleurs de profession. Ils finissent toujours par être pincés. » Alfred Capus.

Les contribuables échaudés et la population en général qui subissent les conséquences des détournements de deniers publics veulent des mesures draconiennes contre les pilleurs des deniers, les corrompus, corrupteurs, les fraudeurs et les criminels de sang. Mais que les représailles se fassent dans la transparence et la légalité, et non distraire avec 5 gros poissons. Nous savons qu’ils seront libérés en silence sans suite.

Disons-le haut et fort que dans ce matraquage médiatique relatif aux détournements de fonds publics, il ya deux poids deux mesures. Car les détourneurs ou voleurs de deniers publics du sérail, vaguent sinistrement à leur campagne de pillage et les kirdi de service sont jetés en pâture pour cacher la forfaiture monumentale des Arsène lupin intouchables et incontournables qui continuent à faire main basse sur nos deniers. 

Abbas Kayangar, librafrique.com

Partager cet article

Repost 0
dazzimy@hotmail.fr
commenter cet article

commentaires

Tchadfutur

  • : Le blog de tchadfutur.com
  • Le blog de tchadfutur.com
  • : nous traitons des actualités, politique, culturelle, sociale et environnementale. nous sommes accompagnateurs de la révolution démocratique au Tchad
  • Contact

Texte Libre

Recherche